De luxueux sacs à main faits à base de pommes

 

Il y a quelques jours, j’ai été contactée par une jeune styliste de sacs à main, Tanja Schenker. Elle m’a dit qu’elle était sur le point de lancer une collection de sacs à main de luxe fabriqués à partir de pelures de pommes. C’est la première fois que j’entendais parler de “cuir” de pommes. J’ai été étonnée et aussi très curieuse d’en apprendre un peu plus sur son projet car je suis toujours à la recherche de marques respectueuses des humains, des animaux et de l’environnement. Alors, je lui ai demandé.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi? D’où viens-tu et d’où te vient cet intérêt pour la mode ?

Je m’appelle Tanja Schenker, j’ai 28 ans et je suis Suisse. La mode m’a toujours inspirée, j’aime cette possibilité de transformer son look selon l’heure de la journée ou selon son humeur. La mode m’a permis de m’exprimer. C’est dans une agende de mode où je travaillais que j’ai tout simplement appris à aimer l’effervescence que génère la création d’un produit et son lancement.

Comment es-tu entrée dans la confection de sacs, quand et comment as-tu commencé ?

C’est en travaillant que j’ai découvert le marché des sacs et que j’ai vu apparaître des tendances où la simplicité et la flexibilité prenaient de plus en plus d’importance. C’est ainsi qu’en 2013, je me suis retrouvée à porter mon sac à dos préféré, un sac à main et une petite pochette et là je me suis dit que ce serait vraiment pratique si je pouvais avoir les trois en un. Un sac qui serait fait de plusieurs sacs.

D’où te vient ce goût pour les accessoires de luxe ?

Il me vient de ma mère, tu devrais jeter un oeil à mes photos d’enfance !
Pour moi, qualité et style vont de pair. Personnellement, je préfère acheter quelque chose de chic, de durable et d’intemporel. C’est ma façon de consommer éthique. Je préfère cela  plutôt que de suivre des tendances éphémères et d’être obligée de remplacer ma garde-robe tous les ans ou tous les deux ans.

Quelle est ta signature ? Où trouves-tu l’inspiration pour tes créations ?

Ma signature, c’est la partie “Génie” que l’on retrouve sur tous mes modèles. J’ai créé ces « Génies » pour qu’ils réalisent le vœu de toutes femmes, posséder un sac de luxe fonctionnel, transformable et qui les accompagne longtemps.

Mon inspiration pour de nouvelles formes et fonctions vient des problèmes que les femmes ont avec leurs sacs, principalement la flexibilité. Les inspirations de design et de couleur me viennent de la nature, des voyages, du design d’intérieur et aussi de l’architecture.

En fait mon style, c’est de faire plus avec moins.

Comment ton travail a évolué depuis que tu as lancé ta première marque ? Quand et pourquoi es-tu passée du cuir animal au cuir de pommes ?

L’original “Genie in a Bag” a été breveté et lancé en 2015. Il était fabriqué à partir de cuir animal de haute qualité. J’avais recherché les meilleurs matériaux et les fabricants les plus qualifiés. Mais ce processus d’approvisionnement en cuir a été une révélation … J’ai été choquée par ce que j’ai vu et ce que j’ai senti. Je suis devenue végétarienne. Le lancement du sac a été une réussite et les ventes excellentes.

Je suis devenue végane fin 2015. C’est donc en 2016 que j’ai décidé que les “Génies” seraient eux aussi véganes. Il m’a fallu plusieurs mois pour trouver une matière différente des alternatives habituelles au cuir. Nous avons testé de nombreux matériaux passionnants et, vers la fin de l’année 2016, nous avons commencé à travailler sur notre première ligne de sacs en pommes, la ligne que nous lançons actuellement.

Cette nouvelle matière fabriquée à partir de pommes est tout simplement incroyable. Peux-tu nous en dire un peu plus à son sujet ? Où est-elle fabriquée ? Comment as-tu eu l’idée de l’utiliser ?

Le matériau de base est fabriqué à partir des déchets de pommes de l’industrie des jus de fruit. Les pommes poussent à Bolzano, dans le sud du Tyrol, en Italie. Après l’extraction du jus, la fibre restante est séchée et broyée en poudre. La poudre est ensuite acheminée sur Florence où elle est mélangée à des pigments de couleur et appliquée sur une toile pour faire un matériau semblable au cuir.

J’ai fait des recherches et des tests sur différents matériaux pendant plus d’un an. C’est en discutant avec d’autres personnes de l’industrie de la mode que je suis finalement arrivée à trouver cette belle histoire de pommes.

Quelles sont les caractéristiques du cuir de pommes ? Comme c’est une toute nouvelle matière, comment peut-on être certain qu’elle sera résistante à l’usure ?

Le processus de développement du matériel a pris près de 10 ans depuis son invention. Ils ont passé beaucoup de temps à tester le matériel et à ajuster la qualité pour le perfectionner. Personnellement, je porte notre premier prototype de sac à main depuis un an, j’adore le gratter avec mes ongles pour montrer à quel point il est résistant à l’usure, et parfois renverser de l’eau dessus pour montrer qu’il est résistant à l’eau !

Pourquoi le processus de fabrication à partir de pommes est-il moins polluant que d’autres et notamment en ce qui concerne les teintures ? As-tu des labels bio ?

À l’heure actuelle, nous ne prévoyons pas d’être certifié, essentiellement parce que les certifications coûtent de l’argent, ce qui augmenterait les prix pour nos clients.

La bonne nouvelle, c’est que tous les maillons de notre chaîne d’approvisionnement confirment que les matériaux et les composants utilisés sont 100% végétaux. C’est important de s’assurer que le sac est vraiment végane et y compris dans quelque chose d’aussi simple que la pigmentation des fils de couture par exemple.

Tes sacs sont beaux mais relativement chers. Quelles sont les raisons de cela ?

Cher est un mot dur, surtout quand on compare à certains sacs en simili cuir ou en PVC / PU qui sont sur le marché. Nous visons la même qualité que celle attendue des marques haut de gamme et que celle que nous avons utilisée pour produire notre ligne originale.

Créer un produit végane ne signifie pas seulement pour moi ne pas nuire aux animaux. Je ne veux pas non plus heurter les gens ni la planète. Produire dans des conditions de travail équitables dans le nord de l’Italie et s’approvisionner localement en matériaux de haute qualité, tout cela a un prix. Par exemple, le coût du matériel est plus cher que le PVC traditionnel. Nous avons également utilisé du palladium pour nos composants métalliques, y compris pour l’aimant, qui est exempt de nickel et d’allergiques. Enfin, la main d’œuvre sous payée n’est jamais une option pour moi !

Dans quelques jours, tu lances une campagne de crowdfunding. Comment cela va-t-il se passer ? À quoi servira cet argent ?

Le crowdfunding correspond à notre choix de lancement sur le marché. Nous avons eu tellement de marques d’intérêt pour notre collection ces dernières semaines avant même le lancement. Nous voulons ainsi donner l’opportunité à nos clients de démarrer leur collection de Génies à un prix fantastique. L’argent récolté servira à fabriquer les commandes.

Où sera-t-il possible d’acheter tes sacs ?

En ligne. Pour le moment, sur notre page de crowdfunding https://happy-genie-signup.kickoffpages.com/ et plus tard sur notre propre boutique en ligne www.happy-genie.com.

Qu’as-tu prévu pour les mois à venir ? Quelle vision as-tu de ton entreprise pour l’avenir ?

La première chose sera de livrer les commandes qui ont été passées. Heureusement, tout est prêt, il s’agit simplement de transmettre les commandes à notre chaîne d’approvisionnement et de laisser faire.

Nous organisons aussi des événements caritatifs passionnants. Par exemple, nous allons mettre aux enchères des peintures faites par des enfants et qui seront imprimées sur nos sacs pour le bénéfice d’une œuvre de bienfaisance.

A moyen terme, nous travaillons sur de nouvelles impressions, la boutique en ligne où l’on pourra configurer son propre compte et éventuellement en tant que fan de Génie, partager ses collections et créer des listes de souhaits.

Partager: